Les Courges : Tout savoir sur un légume Marché Frais

L’automne fait apparaître sur les étals de nos marchés toute la famille des cucurbitacées, aux formes rondes et gourmandes. Cette famille de courges regroupe de nombreux légumes, tels que la citrouille, le potiron, le potimarron, la courge spaghetti, ou encore la butternut.

Partons à la découverte de ce légume peu calorique, symbole de la fête d’Halloween.

Les différentes variétés de courges

Il n’existe pas moins de 800 espèces de cucurbitacées dans le monde, classées en 3 catégories.

courges Famille des cucurbitacées légumes Marché Frais
  • Les cucurbita : classées en 3 espèces (cucurbita Pepo, cucurbita Maxima et cucurbita Moschata), elles rassemblent la courgette, citrouille, pâtisson, coloquinte, potiron, potimarron… Tous ces légumes que l’on retrouve essentiellement en automne.
  • Les cucumis : cultivées en été, les cucumis comprennent le melon, le concombre ou le cornichon ;
  • Les schechium et citrillus : cette catégorie regroupe des espèces tropicales, comme la christophine ou la pastèque.

Si ces noms vous paraissent aussi obscurs que rigolos, arrêtons-nous plus précisément sur la famille des cucurbitas. Elle regroupe la plus grande diversité d’espèces, dont voici les principales variétés :

  • Le potiron : sa chair tendre à la saveur sucrée en fait un légume parfait pour un dessert. On peut également griller les graines de potiron, pour les mettre dans une salade ;
  • Le potimarron : plus petit que le potiron, sa peau orangée est comestible, et sa chair moins sucrée ;
  • La citrouille : grande star d’Halloween, elle sert surtout à faire de jolies décorations, car la chair de la citrouille d’Halloween n’est pas très savoureuse ;
  • La courge spaghetti : ce légume ovale et jaune a une chair au goût neutre, parfait pour se déguster comme des pâtes, avec de la bolognaise, ou en carbonara ;
  • La courge butternut : grâce à sa chair tendre et sucrée, on la cuisine aussi bien sucrée que salée.
butternut - légumes de saison supermarché

La récolte des courges

Récoltées en automne, et vendues tout l’hiver, les cucurbitacées poussent sur des sols riches et drainés. Il est donc essentiel d’attendre que le risque de gelée soit écarté pour les semer. C’est ainsi que les courges sont semées dès le mois d’avril sous abris, et fin mai en pleine terre. Il leur suffira d’être arrosées régulièrement pour donner naissance, 2 à 4 mois plus tard, à de jolis légumes colorés.

La récolte des courges doit avoir lieu avant les premiers grands froids. Citrouille, potiron et potimarron pourront ensuite être conservés jusqu’à 6 mois dans des conditions optimales.

Les caractéristiques nutritionnelles

Les courges regorgent d’éléments essentiels pour nous maintenir en forme lors des grands froids d’hiver.

  • Minéraux et oligoéléments : calcium, cuivre, fer, magnésium, potassium… sont autant de nutriments présents dans la courge, qui stimulent les défenses de l’organisme. La courge est également riche en vitamine A, idéale pour la peau, la vue, mais aussi pour le système immunitaire.
  • Pigments : ce légume orange renferme de la carotène, de la lutéine et de la zéaxanthine. Ces trois pigments sont à la fois synthétisés par l’organisme, et apportés par l’alimentation. Ils permettent à nos yeux de filtrer la lumière bleue, et prévient ainsi la cataracte.
  • Phytostérols : ces liquides végétaux antioxydants aident à diminuer le taux de cholestérol LDL, et réduisent ainsi les risques de maladie cardio-vasculaire.

La courge a également un index glycémique bas, ce qui permet d’éviter les coups de fatigue après le repas, et réduit les risques de développer du diabète.

La courge en pratique

Les rondeurs orangées, jaunes et vertes des courges vous séduisent ? Pour pouvoir profiter de leurs saveurs douces, il est essentiel de bien les choisir, les conserver, et les cuisiner.

Comment choisir une courge ?

Arrivé devant l’étal du maraîcher, il n’est pas toujours évident de déterminer quelle est la courge parfaite. Pourtant, quelques critères d’observation simples vous permettront de faire le meilleur choix :

  • La présence du pédoncule sur une courge entière, vous garantira une meilleure conservation ;
  • Une écorce sans fissure, ni traces de coup vous assurera une chair saine ;
  • Une courge très ferme, sans partie molle, sera le gage d’une chair sans pourrissement ;
  • Une courge en morceau ne doit pas présenter de tâche, ni de partie molle et visqueuse.
fleur de courges - supermarché de proximité marché frais

Comment conserver la courge ?

Une fois que vous avez trouvé la courge parfaite, rien ne vous oblige à la consommer immédiatement. Ce légume présente l’avantage de pouvoir être conservé durablement, et vous permet ainsi de faire des réserves pour l’hiver. Ainsi, selon le mode de conservation et sa variété, la courge aura une durée de vie plus ou moins longue.

  • Jusqu’à 3 mois : dans un endroit frais et sec ;
  • De 3 à 6 mois : dans une cave ou un lieu avec une température comprise entre 10 et 12 °C ;
  • Jusqu’à 1 an : au congélateur, avec cuisson en morceaux au préalable, et conservation dans un sac ou un contenant hermétique.

Si vous préférez acheter une courge en morceau, nous vous recommandons de la conserver dans le bac à légumes de votre réfrigérateur, après l’avoir emballée dans du film alimentaire.

Les modes de cuisson de la courge

Cuisiner de la courge demande de la force et de l’attention, car sa chair est dure. Il sera nécessaire de l’éplucher (sauf le potimarron), et enlever les graines de courge, avant de passer à la cuisson. Selon vos goûts, vous pourrez la cuisiner :

  • À la poêle : idéale pour accompagner une viande rouge, ou du gibier, la courge coupée en dés et revenue dans de l’huile d’olive, du beurre, ou de la graisse de canard, est un véritable délice.
  • Au four : sous forme de frites, en morceaux, ou même entière, la courge peut être cuite au four, assaisonnée d’épices ou d’herbes, tels que l’ail, le romarin ou le laurier.
  • En soupe : quoi de plus réconfortant, en hiver, qu’un bon velouté de potiron ? Pour cela, il suffit de cuire la courge en dés dans un bouillon pendant 15 minutes, puis de mixer le tout avec de la muscade ou du gingembre. Vous pourrez agrémenter votre potage d’éclats de noisette, de châtaignes, de parmesan ou tout simplement de crème fraîche.
  • En bouillon : plus simplement, vous pouvez cuire votre courge pendant 20 minutes dans une eau bouillante avec oignon, laurier et sel.
  • En gratin : écrasez la courge cuite en purée, et mettez-la dans un plat à gratin. Recouvert de Comté, grillé 10 minutes au four, ce plat séduit tout le monde.
Un ragoût marocain sain avec des courges de butternut, des carottes, des patates douces et des lentilles.

Recyclez vos graines de courge

Si la peau de la courge ne se consomme pas toujours (sauf pour le potimarron), tout le reste est toutefois comestible ! Donc ne jetez pas les graines de potiron, graines de citrouille et autres graines de potimarron. Une fois rincés et blanchis dans l’eau bouillante pendant 5 minutes, vous pourrez les faire sécher et les griller au four ou à la poêle, avec du sel, ou des épices.

Ces graines séchées accompagneront parfaitement vos salades, ou se grignoteront avec délice lors d’un apéro.

Cas particulier : les courges d’Halloween

Toutes les courges ne sont pas bonnes à la consommation. On les trouve pourtant partout sur les étals des marchés et magasins durant le mois d’octobre. La raison est simple : la courge est le symbole de la fête d’Halloween !

tarte d'halloween - marché frais supermarché ouvert le dimanche

Vous rêvez de décorer votre maison de lampions grimaçants rappelant les films américains ? Ces décorations, appelées Jack-o’-lantern, sont réalisées à partir des non-comestibles, et ont pour but d’apeurer les enfants qui viendront demander des bonbons. Voilà une activité ludique pour les petits comme pour les grands, qui tenteront de creuser la courge de la façon la plus effrayante.

Attention toutefois de ne pas confondre la courge comestible de cette courge toxique. Car les ressemblances sont trompeuses. Si certaines se distinguent par leur couleur jaune ou verte, la meilleure façon de ne pas se tromper reste encore de bien lire les affiches lors de votre achat en magasin ou au marché.

Et si vous sentez un goût amer en bouche lorsque vous mangez votre courge, recrachez-la immédiatement, une courge comestible est censée avoir un goût doux et sucré. Pour les plus frileux, n’hésitez pas à prendre une citrouille comestible pour réaliser votre lanterne, vous éliminerez ainsi tout risque d’intoxication, et obtiendrez le même résultat.

La courge, qu’elle soit pour la décoration, ou pour confection de bons petits plats, fait notre délice pour affronter la saison froide !