Le melon : fruit ou légume ?

Le melon est l’un des fruits et légumes phare de l’été, le 3ème plus consommé en France. Dégusté à la fois en entrée, accompagné de mets salés, et en dessert sucré, vous êtes-vous déjà demandé si le melon était plutôt un fruit ou un légume ? 

La réponse à cette interrogation n’est pas si simple, et le doute plane pour beaucoup d’entre nous. Alors, le melon est-il un fruit ou un légume ? Résolvons cette énigme.

melon de supermaché Marché frais ouvert le dimanche

Les origines du melon

Pour bien comprendre ce qu’est le melon, commençons par faire le point sur ses origines. Si certains le pensent originaire des déserts africains ou iraniens (turquie et l’iran), ou encore d’Inde, il n’est pas évident d’estimer précisément le lieu des premières cultures du melon, tant sa présence sur nos tables est ancienne. 

En effet, nous savons que le melon était déjà cultivé 5 siècles avant notre ère, sur les terres d’Égypte. Il ne traversera la Méditerranée que 400 ans plus tard, pour rejoindre d’abord la Grèce, puis Rome, où les moines de la Renaissance le cultivaient pour les Papes. On en déduit qu’il est originaire d afrique.


La culture du melo ne sera répandue dans le Midi de la France qu’au cours du XVIème siècle, pour ensuite remonter en Anjou et en Touraine, et enfin en Charente, où il connaîtra un véritable succès. La France produit aujourd’hui près de 276 000 tonnes de melons chaque année, essentiellement en Poitou-Charentes, en Midi-Pyrénées et en Languedoc-Roussillon. Imaginez la quantité de production mondiale !

melon des supermaché Marché frais ouvert le dimanche

Le melon sous toutes ses coutures

Chaque variété a ses particularités, qui font de chaque melon un produit unique et savoureux.

Les différentes variétés de melons

Rien qu’en France, il existe plus de 70 variétés de melons, dont 2 que l’on retrouve majoritairement sur nos étals chaque été. Pourrions-nous dire que c’est le fruit ou le légume le plus consommé en France ?

  • Le melon charentais, que l’on appelle aussi cantaloup, représente 80 % de la production de melons en France. Reconnaissable entre tous, avec sa belle forme ronde, son écorce lisse de couleur vert pâle striées de sillons vert foncé, le melon cantaloup a une chair orange parfumée et sucrée à souhait. Ne vous fiez pas à son nom, le melon charentais est cultivé en France, mais aussi au Maroc et en Espagne.
  • Le melon brodé a une écorce caractéristique ressemblant à de la broderie, ce qui lui vaut son nom. La chair ferme et sucrée offre moins de parfum que le melon cantaloup, mais résiste mieux au transport. Nous retrouvons sur les étals des primeurs français d’autres types de melon, comme le Canari, à la forme ovale et à la chair blanche, ou le Galia, à l’écorce jaune.

Nous retrouvons sur les étals des primeurs français d’autres types de melon, comme le Canari, à la forme ovale et à la chair blanche, ou le Galia, à l’écorce jaune.

Les qualités nutritives du melon

Le melon est très apprécié pour son goût sucré, mais ce n’est pas son seul atout. Il possède des valeurs nutritives très intéressantes pour l’organisme.

  • Riche en eau : composé de près de 90 % d’eau, le melon est rafraîchissant à souhait lors des périodes estivales.
  • La valeur énergétique : avec seulement 34 kcal pour 100 grammes, le melon est peu calorique.
  • Les vitamines : avec 2 mg de bêta-carotène pour 100 grammes, le melon est l’un des produits les plus riches en provitamine A, avec la mangue et l’abricot. Transformée en vitamine A, le bêta-carotène joue un rôle important dans la croissance cellulaire, la vision, ou encore la peau. La vitamine C et la vitamine B sont également présentes dans le melon, jouant un rôle énergétique non négligeable.
  • Les minéraux : le potassium, très présent dans le melon, a des propriétés diurétiques qui facilitent la digestion. On y retrouve aussi des oligo-éléments, tels que le fer, le manganèse ou le zinc. Un cocktail efficace pour notre système immunitaire.
  • Les fibres : comme beaucoup de fruits et légumes, le melon contient des fibres, essentielles pour le transit intestinal.

En dessert ou en entrée, le melon est-il un fruit ou un légume ?

Venons-en à la question qui nous taraude : le melon est-il un fruit ou un légume ? Malgré son goût sucré, nous pouvons affirmer qu’il n’est pas vraiment un fruit, mais pas vraiment un légume non plus.

Un faux-fruit d’abord consommé salé

Pour vous convaincre que le melon n’est pas un fruit, il suffit de remonter à ses premières

dégustations. En effet, le melon se consommait avant tout salé. Petit et peu sucré, il était agrémenté de poivre et de vinaigre, et servi avec une salade. Ce n’est que plusieurs siècles plus tard qu’il prendra sa forme ronde et sa saveur sucrée que nous lui connaissons aujourd’hui.

melon fruit ou légume de saison

Un fruit-légume issu d’une plante potagère

Levons enfin le voile sur la place du melon dans nos assiettes ! Ce n’est ni un fruit, ni on le considère comme un légume, mais plutôt un fruit-légume issu d’une plante potagère. De la famille des cucurbitacées, au même titre que la courge ou le concombre, le melon est un potager comestible que l’on récolte de juillet à septembre. Il se déguste alors :

  • Dans des plats sucrés, comme une salade de fruits ;
  • Dans des recettes salées, accompagné de jambon cru ou dans une salade ;
  • Cuit, sous forme de compote, ou rôti avec du miel ;
  • Ou tout simplement cru.

On le qualifie de faux-fruit ! Car il rentre à la fois dans la description du fruit (organe qui résulte de la fécondation de l’ovaire de la fleur, comprenant une ou plusieurs graines), et celle du légume (plante potagère ou partie de la plante potagère que l’on consomme au quotidien).

La confusion s’installe donc vite, car tous les fruits sont des légumes, mais tous les légumes ne sont pas forcément des fruits. En l’occurrence, le melon est donc un légume-fruit qui naît d’une plante potagère.

Alors, le melon : fruit ou légume ? Pour mettre fin au débat, gardons en tête que le melon n’est ni vraiment un fruit, ni vraiment un légume, mais plutôt une plante potagère. Une chose est sûre, il nous régale chaque année, qu’on le consomme en entrée ou en dessert. À conserver dans le bac à légume, il ne vous restera qu’à choisir un bon melon !